logo girc
Girc association de malades respiratoires créée le 26.10.1987

 

                                                               GIRC  - 20200705_0386    image_header

 
 
 
 
 
 
 

L'ÉCHO DU GIRC - N° 126  OCTOBRE 2020 Actualités MESSAGE IMPORTANT DE LA VILLE DE FONTENAY-AUX-ROSES

COURRIER DES LECTEURS DE L’ECHO DU GIRC

ET RÉPONSE DE L’ASSOCIATION

 

 

Commentaire de notre adhérent STEPHANE BORTZMEYER du 06.11.2020

 

Bonjour, Je lis dans le dernier bulletin (n° 126, octobre 2020), l'article « Le nombre de mutuelles a baissé de 10 % en un an ».

 

L'article a en fait deux parties, une en clair, purement factuelle, et une en gras, qui exprime très violemment une opinion hostile aux mutuelles.

 

L'article n'est pas signé. Doit-on en déduire que cette opinion favorable à la privatisation est l'opinion du GIRC ?

 

-------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------

 

 

Réponse du GIRC :

 

Cher Monsieur,

 

3 points :

 

- Un fait indiscutable, que l’article concernant les mutuelles ne soit pas signé est une erreur et elle sera réparée en deux temps, d’abord par une précision apportée sur notre site et d’autre part via un communiqué écrit dans le même graphisme dans notre publication à paraître en décembre sauf obstacle découlant de la pandémie.

 

2-S’agissant de l’opinion émise à propos du nombre effarant de complémentaires-santé ceci est mon point de vue, il avait d’ailleurs largement été repris lors de la dernière élection présidentielle.

 

Pour que les choses soient bien claire une  association de malades comme la nôtre, qui ne reçoit aucun concours extérieur, serait mal fondée d’amalgamer  le secteur associatif et le secteur marchand.

 

JAMAIS nous n’avons émis le souhait qu’il y ait un rachat sous une forme ou sous une autre du secteur associatif mutualiste par le secteur marchand. La santé n’est pas une marchandise même si parfois l’actualité peut introduire  le trouble dans nos esprits. Nous estimons simplement que le secteur mutualiste devrait se regrouper de manière à proposer des offres plus qualitatives à ses clients adhérents. Oui bien sûr sans restriction au secteur associatif et mutualiste mais il importe que ces innombrables structures se regroupent et consacrent leurs excédents d’exploitation à des grandes causes d’intérêt général notamment au bénéfice de  la sphère de la santé et de l’action sociale. Les sommes consacrées à  la communication par une partie de ces institutions sont immorales.

 

3-Je me réjouis de vos observations et vous propose de faire valoir votre point de vue dans la prochaine parution. Si vous êtes adhérent du GIRC, nous apprécierions que vous nous proposiez systématiquement des articles à paraître, voire que vous intégriez la gouvernance de l’association uniquement animée par des bénévoles. Cordialement. Jean-Pierre BACCHIERI  Président du GIRC

 

 

Commentaire de notre fidèle lecteur BERNARD PLATON du 06.11.2020

 

Mon bien cher Jean Pierre, Admiratif devant ton énergie !!!  Tu cites ton passage à l'hôpital et reconnais, comme tous ceux qui y sont passés : publique ou privé, l'excellence de leur soins.  Quant à moi à plusieurs reprises à Ambroise Paré, Sèvres, Versailles, Bichat j'ai rencontré, gentillesse, compétences et respect. Mais si surchargé du fait de celle satanée COVID, si peu connue !!!! En fait on découvre au fur et à mesure. Comme disait l'ami Socrate : "Ce que je sais, c'est que je ne sais rien" ! Nous manquons d'humilité... Au travail un des patrons, ancien officier de marine, avait ce slogan : " Dans la vie tout s’arrange mal" !!  Il développait : quand l'expert est sûr de ses calculs comme à MALPASSET et que le barrage cède !!!

 

Humilité répétait-il au bureau d'études --Et souvent, voire très ; il avait raison !!! Lorsque nous fumes nationalisé, le président Alain Gomez lui avait préparé un bureau à La Défense jouxtant le sien ; il n'y est jamais allé. Préférant s'implanter dans une des filiales du groupe. Saluons le "Courage" et "Liberté" dont certains font partie et tu fais à mes yeux partie de ceux-ci. Bises Jean Pierre et santé.   Bernard

 

 

Retour