logo girc
Girc association de malades respiratoires créée le 26.10.1987

 

                                                               GIRC  - 20200705_0386    image_header

 
 
 
 
 
 
 

NOUVELLE ATTESTATION DE DÉPLACEMENT DU 23/03/2020 Actualités Insuffisants respiratoires qui randonnez :

« Aujourd’hui, lundi 16 mars,


Je décide de faire de ce confinement une aventure individuelle, une sorte de traversée en solitaire dans l’océan d’inquiétude et d’angoisse qui s’abat aujourd’hui sur le monde et notre pays, depuis qu’un virus jusqu’alors inconnu en a grippé les rouages, jusqu’à provoquer une situation proche du chaos.
Confinement. Le mot est sur toutes les lèvres, le repli sur soi est inévitable pour freiner la transmission du virus. Les spectres de la guerre, de la maladie et de la mort surgissent alors dans l’inconscient collectif relayé par les chaînes d’info qui égrènent  24h sur 24 l’affolement général. Comment ne pas se laisser gagner par cet emballement - légitime ou pas ? Comment résister à cette vague mortifère qui menace de nous emporter avec ce virus bien réel ?
Peut-être commencer par s’asseoir. Éteindre pour un temps télés et radios.
Et regarder sa maison, avec reconnaissance ; considérer quelques instants ce nid devenu refuge que nous avons la chance d’avoir. On peut aussi se dire qu’on est dans un bateau, au milieu de l’océan, sans risque de noyade ni de famine ni de mal de mer ! Avec un isolement, certes, mais relatif... Une aventure et - quelle chance ! - munis de  nos écrans, notre musique, notre confort ! En quelque sorte une croisière de luxe...que nous pouvons nous offrir, en solo ou avec nos proches, au sein même de notre maison.
L’inconnu, bien sûr, est là, à notre porte, mais nous le tenons à distance, protégés par notre embarcation et les mesures barrières, comme un rituel de matelot.
Pourquoi ne pas tenir un journal de bord - seul(e) ou en compagnie de nos proches, nos enfants ? Sans parler des petits objectifs : ranger tel ou tel placard, trier sa penderie, écrire à sa grand-mère, à un ami, finir un livre, écrire un texte, créer un dessin, une partition....depuis le temps qu’on voulait le faire ?
Je vous propose de voguer ensemble les uns tout près des autres, chacun dans son embarcation, trouvons d’autres moyens de nous « toucher », il y en a, c’est sûr, ronds de fumée ou autres...
Cherchons, inventons.
Prenons cette épreuve comme une opportunité de nous retrouver à l’intérieur de nous-mêmes au cœur de nos maisons, pour nous retrouver ensemble un peu plus tard, grandis de cette aventure inédite.


Françoise Binet »

 

Retour