logo girc
Girc association de malades respiratoires créée le 26.10.1987

 

                                                               GIRC  - 20200705_0386    image_header

 
 
 
 
 
 
 

Echo du GIRC - N° 124 Juillet 2019 Actualités CLINIQUES PRIVÉES : FACTURATIONS ABUSIVES ?

C'est Joliment dit !!!

image001

Les problèmes des boulangers sont croissants...

Alors que les bouchers veulent défendre leur beefsteak,

les éleveurs de volailles se font plumer,

les éleveurs de chiens sont aux abois,

Les pêcheurs haussent le ton !

Et bien sûr, les éleveurs de porcs sont dans la merde,

tandis que les céréaliers sont  sur la paille.

Par ailleurs, alors que les brasseurs sont sous pression,

les viticulteurs trinquent.

Heureusement, les électriciens résistent.

Mais pour les couvreurs, c'est la tuile

et certains plombiers prennent carrément la fuite.

Dans l'industrie automobile, les salariés débrayent,

dans l'espoir que la direction fasse marche arrière. >

Chez Engie Electrabel, les syndicats sont sous tension,

mais la direction ne semble pas au courant.

Les cheminots voudraient garder leur train de vie,

mais la crise est arrivée sans crier gare,

Alors... les veilleurs de nuit, eux, vivent au jour le jour.

Pendant que les pédicures travaillent d'arrache-pied,

les croupiers jouent le tout pour le tout,

les dessinateurs font grise mine,

les militaires partent en retraite,

les imprimeurs dépriment

et les météorologistes sont en dépression.

Les prostituées se retrouvent à la rue.

Amis, c'est vraiment une mauvaise passe,  mais rarement les banquiers perdent au change.

image003

 

 

 

COURTES ET GENTILLES

 

image001

Une femme rentre chez elle et dit à son mari: "Il faut renvoyer le chauffeur, ça fait deux fois qu'il manque de me tuer!"  -"Laisse-lui encore une chance..."!!!


Un gamin, perpétuellement inquiet, demande à ses parents: "Est-ce que j'ai été adopté?"
 "Pas encore, nous n'avons mis l'annonce qu'hier"!

 

Une secrétaire à son patron: "Chef, j'ai une bonne et une mauvaise nouvelle..."

"Eh bien, commencez par la bonne nouvelle, mon petit."  "Vous n'êtes pas stérile, Monsieur!!!" 

 

Une femme prend un amant pour la première fois. Après avoir fait l'amour dans une chambre d'hôtel, rougissante, elle déclare: "Je crois que ce n'était pas très bien ce que l'on vient de faire..."

 "Tu as raison; on recommence et, cette fois, on s'applique!"

 

 Raisonnement logique : Professeur : Que dois-je faire pour répartir 11 pommes  entre 7 personnes ? Élève : Une compote, maître ! (il y a de la logique)

 

Professeur : - Joachim, dites-moi le présent de l’indicatif du verbe marcher. Élève : - Je marche…... tu marches...… il marche...…  Professeur : - Plus vite !  Élève : - Nous courons, vous courez, ils courent  (Et c’est vrai non ?) 

 

Professeur : « Il pleuvait » c’est quel temps ? Élève : C’est du mauvais temps,   maître.

 

 Professeur : Combien de cœurs avons-nous ?  Élève : Deux, maître. Professeur : Deux ? ! Élève : Oui, le vôtre et le mien !  (Pas faux...)

 

Deux élèves arrivent en retard à l’école. Ils s’expliquent : - Le 1er élève dit : Je me suis réveillé en retard, maître. J’ai rêvé que j'étais allé en Polynésie et le voyage a duré longtemps. - Le 2ème élève dit : Et moi je suis allé le chercher à l’aéroport. (Bien argumenté …non ?)  

 

Professeur : Pouvez-vous me dire le nom de 5 éléments qui contiennent du lait ? Élève : Oui maître. Un fromage et...  …euh;….. quatre vaches …

  

 Un élève en droit pendant son examen oral : qu’est-ce qu’une fraude ? Réponse de l’élève : C’est ce que vous êtes en train de faire, Monsieur...

 

Le professeur intrigué : Comment cela ? expliquez-vous…...  L’élève dit : Selon le Code Pénal, celui qui profite de l’ignorance de l’autre pour lui porter préjudice, commet une fraude. 

 

Maîtresse : Tony, dites-moi sincèrement, vous priez avant chaque repas ?
Tony : Non, maîtresse, je n’en ai pas besoin, … ma maman est une excellente cuisinière.

 

Maîtresse : Arthur, ta rédaction « mon chien » est exactement la même que celle de ton frère. Tu as copié ? Arthur :Non maîtresse, mais le chien c’est le même. (plus logique ... tu meurs !)  

  Maîtresse: Bruno, quel nom donnons-nous à une personne qui continue à parler même si les autres ne s’intéressent pas au sujet ? Bruno : Un professeur... (la meilleure de toutes)

 

 

Retour